AOT

Forum Shingeki No Kyojin à avatars réels.Contenus sanglant & violent déconseillé aux - 16 ans.

Liens utiles

Effectifs

Citoyens x 00 membre(s)
Souterrains x 00 membre(s)
Garnison x 00 membre(s)
Exploration x 08 membre(s)
B. Spéciales x 00 membres(s)
B. D'Entraînement x 01 membres(s)

En ce moment

De plus en plus de Titans stationnent aux abords du mur Rose. Les attaques de ces derniers se multiplient sur la fissure faites dans le mur quelques mois auparavant. C'est inquiétant ...
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

 :: TERRITOIRE HUMAIN :: mur rose. :: district de trost. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Cause toujours, tu m’intéresses | pv Karhlya

avatar
Ezéchiel Hartmann
⇝ wings of freedom.
➸ MESSAGES : 12
➸ ICI DEPUIS LE : 19/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Avr - 17:44
"cause toujours, tu m’intéresses"

ft. karhlya ainsley

Dans une ruelle de Trost, sous les ombres des battisses défraîchies, non loin du grand mur, tu es là, sur ta jument, à te balader au pas. Contre toute attente, tu n'es pas en « repos » et portes bel et bien un uniforme... mais pas celui de l'exploration. Deux belles roses rouges cousues dans le dos et surtout dépourvu d'équipement tridimensionnel, tu arpentes le district de Trost avec un comportement plutôt lasse. Tu es là parce qu’on te la demander, parce qu’on t'a supplié. Un pote, un tocard te dirai Aiji, t'a conjuré de prendre sa place l'espace d'une ronde. Tu ne connais pas les détails, mais Mark de son prénom, s'était montré particulièrement insistant. Alors tu avais accepté, a charge de revanche, tant bien même tu le vois mal dehors à découper du titan.

Les artères du district sont remplis d'un silence redoutable, qui avait beaux crocs a s'en prendre au moral. Alors que Karanes, toujours aussi vivant, toujours aussi actif et prospère donnés une image inverse. Pour passer le temps, tu t'imagines alors voyageur, passant les frontières d'un tout autre pays, pour en découvrir ses coutumes, sa population et sa culture.

Mais Ash est nerveuse, stressée. Tu ignores pourquoi, mais depuis que tu lui as placé son mors dans la bouche, elle s'est montrée particulièrement irritée. Même en ayant tenté de la calmer en douces caresses, rien à faire, la jument demeurait énervée et agitée. Mais c'est sans pour autant être désobéissante, qu'elle a tout de même – et ce a de nombreuses reprises-  henni et essayée de te gnaquer les mains.

Finalement, après dix bonnes minutes a faire le tour du mur et esquiver les dents de ton canasson, tu prends la décision de continuer la patrouille  vers le centre du district. Tu croises femmes et enfants, relativement peureux et plus loin, une silhouette familière. D'un petit coup sec des étriers sur le flanc d'Ash, tu trottines jusqu'à ce qu'il s'avère être Karhlya. Reprenant sourire, tu t'approches, torse bombé et aborde la demoiselle de ton si naturel charisme de dragueur. ▬ Alors on s’ennuie ?

_________________




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Karhlya Ainsley
⇝ wings of freedom.
➸ MESSAGES : 113
➸ ICI DEPUIS LE : 21/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 22:39


"cause toujours tu m'intéresses"

ft. ezéchiel.



Cet endroit te manque. C'est un peu étrange, comme sentiment étant donné que tu rentres autant que tu le peux, pour ta mère, pour Karel. Mais Trost te manque. Tu t'en rends compte, quand tu es là. Tu y penses lorsque tu regardes par la fenêtre de ta petite chambre à la maison, ou lorsque tu te perds dans ses rues que tu connais par cœur. Lorsque tu déambules, tu te laisses envahir par tant de souvenirs. Les images de ton enfance. Tu revois ton père, lorsqu'il rentrait à la maison le sourire aux lèvres pour couvrir la peine et les horreurs qu'il venait de vivre. Pour paraître être le héros qu'il était dans tes yeux. Tu pourrais presque entendre tes rires d'enfant, tu revois aussi le sourire de ta sœur … si jeune. Un bébé. Une petite fille adorable qui avait toujours porter les yeux bleus de votre père. Tu la jalousais un peu, parfois, pour cet aspect physique que tu aimais tant et dont tu n'avais pas eu la chance d'hériter.

Tu inspires à fond. Tu respires les odeurs de nourriture s'échappant des maisons devant lesquels tu passes. Tu grimaces à l'odeur du poisson, salive à l'odeur des légumes grillés … et puis tu songes enfin que peut-être, il te faudrait rentrer. Tu es sortie pour une course, tu t'es prise au jeu d'une balade, et puis tu as oublier le temps qui passe, pour une fois. Cet endroit te manque. Oui. Tu as l'impression de passer ta vie à Karanes, parfois, tu as l'impression que malgré toi, ta vie est là bas maintenant. Au QG. Parmi les soldats du bataillon. Parfois, oui. Tu as la désagréable sensation de laisser ta famille à l'arrière, de risquer ta vie alors qu'elles ne le veulent pas. C'est ton choix, oui. Tout comme c'était celui de ton père. Tu ne regrettes pas, mais parfois, la tristesse et l'inquiétude que tu lis dans le regard de ta mère te rattrapes. Ta famille c'est tout pour toi. C'est la vérité. Mais tu sais aussi que ta mission est importante. Parce qu'il ne s'agit pas que de toi. Pas que d'elles non plus. Il s'agit de ce tout ce qui reste de l'humanité à laquelle vous appartenez ta famille et toi. C'est pas rien …

Tu penches la tête en arrière. Tu attrapes tes cheveux que tu attaches. Tu soupires. Et puis cette fois, tu prends la direction de la maison. Tu marches, tranquillement, sans te presser en vérité. ▬ Alors, on s'ennuie ? Cette voix, tu la connais. D'ailleurs, comme toujours, tu ne sais pas si tu dois sourire ou te sentir irritée lorsque ce son te parviens aux oreilles. Tu l'aimes bien, Hartmann. Mais ce qu'il peut t'énerver. Il a ce don, si particulier de te mettre en rogne, d'éveiller ta mauvaise humeur et ton caractère de cochon. La plupart du temps, le voir et l'entendre te donne envie de le frapper, ou de lui lancer tout ce que tu as à ta portée au visage. Pourtant, cette fois tu n'as rien. Rien a part ces sachets de farine que tu préfères garder pour ta maman et ses biscuits que tu aimes tant. Du coup, tu ne fais que t'arrêter. Tu souris, aussi. Et puis tu te retournes. « Qu'est-ce que tu fou ici ? » C'est vrai ça. Il est jamais dans le coin, normalement. Il vit à Karanes, il bosse à Karanes. Et pourtant, le voilà dans ton district … c'est peu habituel. Tu plisses les yeux en l'observant. A cheval. Armé. En tenue. Du coup, tu t'avances, suspicieuse. Et puis tu lui tournes autour tel un vautour avant de tiquer … « Depuis quand t'es de la Garnison, Hartmann ? » On aura tout vu.

Code by Sleepy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AOT : REVENGE. :: TERRITOIRE HUMAIN :: mur rose. :: district de trost.-
Sauter vers: